InScience 2022 : Conférence "Qui sont les perturbateurs endocriniens ?"

16/05/2022

À l’occasion d’InScience 2022, le rendez-vous annuel de culture scientifique de l'Inserm, nous vous proposons une conférence en présence de chercheurs dédiée à la découverte des perturbateurs endocriniens et à leur impact sur notre santé.

InScience 2022 : l’Inserm fait son festival !

16/05/2022

Pour la deuxième année consécutive, l’Inserm vous propose InScience, le rendez-vous de culture scientifique dédié à la recherche médicale et à la santé !

L’Inserm participe à la Semaine du Cerveau du 14 au 20 mars 2022

09/02/2022

La 24ème édition de la Semaine du cerveau se déroulera du 14 au 20 mars 2022. Coordonné par la société des Neurosciences, cet évènement gratuit et ouvert à tous permet de mettre en lumière les connaissances et les enjeux de la recherche sur le cerveau.

Découvrez la programmation nationale et par région sur le site de la Semaine du Cerveau.

A l’occasion de cette semaine, l’Inserm en Ile-de-France vous propose deux rendez-vous scientifiques au Dernier Bar avant la fin du monde.

S3Odéon : l'association qui donne la parole aux chercheurs de l'Inserm

31/01/2022

L'association S3Odéon (Sciences, santé, société) est venue à la rencontre de plusieurs scientifiques du Centre de Recherche Saint-Antoine (unité Inserm 938 / Sorbonne Université) de l'hôpital Saint-Antoine à Paris et leur permettre de parler de leur métier et de leur quotidien de chercheur en santé à l'Inserm.

Cette série de vidéos est désormais disponible en replay sur les réseaux sociaux de l'association.

Syndrome d'Ondine : attention aux apnées obstructives

17/12/2021

Le syndrome d'Ondine est une maladie respiratoire congénitale qui impose une ventilation mécanique à vie. Une étude conduite par Boris Matrot et ses collègues du laboratoire NeuroDiderot dirigé par Pierre Gressens à l’hôpital Robert Debré (unité Inserm 1141 / Université de Paris), en collaboration avec l’équipe bordelaise de Muriel Thoby-Brisson et la société ATMOSR, s’est intéressée à ce syndrome, et a prouvé, chez le modèle animal, qu’une mutation d’un gène spécifique était à l’origine d’apnées obstructives liées à des anomalies anatomiques et fonctionnelles des structures nerveuses contrôlant les voies aériennes.

Ces résultats, publiés dans la revue American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, permettent de mieux comprendre les mécanismes génétiques à l’origine de cette pathologie.

Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes