1 chercheur.e, 1 manip au Palais de la découverte : les chercheurs Inserm se mobilisent

14 mars 2019

Au Palais de la découverte, un espace d’exposition éphémère propose des rencontres entre chercheurs et visiteurs. Depuis 2005, « 1 chercheur.e, 1 manip » enrichit l’établissement de thèmes de recherches actuels. Des scientifiques sont invités à présenter leurs travaux de recherche et leurs expériences au public avec expérimentations, panneaux, vidéos et autres supports à l’appui. C’est l’occasion pour les curieux de rencontrer des chercheurs et d’avoir une meilleure vision de leurs travaux. Jessica Dubois, chargée de recherche à NeuroDiderot (unité Inserm 1141 / Université Paris Diderot) et NeuroSpin (unité Inserm 992 / CEA / Paris Saclay), y a participé cette année.

Palais de la découverte – Paris : Jessica Dubois partage ses travaux de recherche avec les petits et grands

Au programme de la journée : "Les 0-6 ans : des capacités extraordinaires : comment voir les bébés penser". L’exposition est réalisée en partenariat entre les babylabs* d’UNICOG (NeuroKid’s Lab), du LSCP et de l’INCC et le Palais de la découverte.

L’exposé est animé par Jessica Dubois, chargée de recherche en neurosciences à NeuroDiderot (unité Inserm 1141 / Université Paris Diderot) et NeuroSpin (unité Inserm 992 / CEA / Paris Saclay), et jusqu’à récemment chercheuse au laboratoire UNICOG (unité Inserm 992 / Paris Saclay). Elle considère qu’il est « très important de transmettre ce que l’on fait en recherche, » et entreprend donc de partager ses travaux sur les capacités insoupçonnées des jeunes enfants.
En détectant l’activité électrique du cerveau des bébés face à différentes photos, elle découvre leur incroyable capacité de discrimination de différents visages. L’expérience complète est présentée au public de manière ludique et interactive, vidéos à l’appui.
Au cours de l’exposé, le public peut examiner des modèles de cerveaux à différents âges, lire divers panneaux informatifs et observer certains matériels de mesure, tous les objets restant visibles et consultables même en dehors des interventions. Une séance d’échanges entre la chercheuse et les visiteurs curieux clôture la présentation : les questions fusent.

« Il s’agit effectivement d’une occasion unique pour le public d’interagir avec les chercheurs, » précise Marielle Vergès, chargée de projet à « 1 chercheur.e, 1 manip ». « Certaines personnes viennent au Palais de la découverte spécifiquement pour ces exposés, afin d’aller à la rencontre des chercheurs. »
Pour d’autres, c’est également le moyen de découvrir une profession inconnue, pouvant aider à s’orienter par la suite: « Certains jeunes nous font part de leur souhait de faire de la biologie :  ils peuvent ainsi recevoir des conseils d’orientation et cela les aide à se projeter, » explique Marielle Vergès. « En assistant à ces exposés, les jeunes peuvent voir un aspect mal connu de la recherche et avoir une vision plus ludique des matières qui leur sont enseignées à l’école, » ajoute Jessica Dubois.

Palais de la découverte – Paris : Divers supports permettent un exposé plus ludique et dynamique

De leur côté, les chercheurs ont tout intérêt à réaliser ce genre d’exposés. « La médiation est une compétence de plus en plus valorisée dans le parcours du chercheur, » indique Marielle Vergès, « et les chercheurs sont toujours très satisfaits de leurs interactions avec le public. Ils peuvent ainsi s’essayer à vulgariser la science de façon vivante et ludique. »
Jessica Dubois partage cet avis : « Cela nous permet de prendre de la hauteur par rapport à nos travaux, et de les remettre dans un contexte plus large : c’est important d’y être confronté. »

 Qu’il s’agisse des chercheurs, des adultes ou des enfants, c’est donc un rendez-vous à ne pas manquer !

*Les babylabs sont des laboratoires qui étudient le développement cognitif des bébés.

Références

Plus d’informations sur l’activité « 1 chercheur.e, 1 manip » 

Consulter l’ensemble des horaires des exposés du Palais de la découverte 

En savoir plus sur les travaux de Jessica Dubois à NeuroDiderot (unité Inserm 1141 / Université Paris Diderot), NeuroSpin (unité Inserm 992 / CEA/ Paris Saclay) 


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes