i-COVID : un programme de recherche pour mieux caractériser les profils immunologiques chez les patients atteints de COVID-19

18 juin 2020

En association avec le centre hospitalo-universitaire de la Pitié-Salpêtrière, le Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses de Paris (unité Inserm 1135 / CNRS / Sorbonne Université) a travaillé à développer le projet i-COVID, en s’appuyant sur une biobanque d’échantillons de prélèvements réalisés chez des patients atteints du COVID-19.

Les principaux objectifs du projet ? Caractériser les particularités immunitaires de la maladie et les biomarqueurs de sa sévérité, améliorer la prise en charge des patients et identifier de potentielles cibles thérapeutiques et vaccinales.

Présentation en vidéo par Guy Gorochov, coordinateur scientifique d’i-COVID et chef du service d’immunologie à la Pitié-Salpêtrière (AP-HP), Christophe Combadière, directeur de recherche Inserm et directeur du CIMI, et Béhazine Combadière, directrice de recherche Inserm et co-coordinatrice scientifique d’i-COVID.

Renforcer nos connaissances sur la maladie

Résultant d’une action rapide et coordonnée des services hospitaliers de la Pitié-Salpêtrière (AP-HP) et des chercheurs du Centre d’Immunologie et des Maladies Infectieuses de Paris (unité Inserm 1135 / CNRS / Sorbonne Université, CIMI), le projet i-COVID propose une étude précise de la qualité de la réponse immunitaire innée et adaptative chez des patients atteints de COVID-19 et admis dans l’un des services hospitaliers publics de Paris (AP-HP).

Plusieurs équipes du Cimi apportent leur expertise sur les neutrophiles, monocytes, cellules NK et populations lymphocytaires T et B. Elles souhaitent parvenir à définir des profils immunologiques ainsi que les paramètres cinétiques qui caractérisent les différents profils d’évolution des patients infectés. L’objectif ? Constituer le plus rapidement possible des études cas-témoins sur des groupes de patients classés en fonction de la sévérité de la maladie et de l’évolution clinique.

Pour Christophe Combadière, directeur du CIMI, i-COVID doit répondre à trois objectifs principaux sur le plan scientifique

  • Obtenir une image globale de la réponse immunitaire face à la maladie
  • Identifier les facteurs aggravants et liés à la sévérité de l’infection
  • Envisager des stratégies thérapeutiques et vaccinales contre le COVID-19

Dans le reportage ci-après, Guy Gorochov, Christophe Combadière et Béhazine Combadière, présentent en images le projet i-COVID et ses objectifs :

 

De nombreux projets de recherche complémentaires

En parallèle du projet i-COVID, les équipes scientifiques du CIMI continuent naturellement de s’investir dans l’effort de recherche global, et apportent leur expertise et savoir-faire pour apporter leur savoir-faire et expertise en matière d’immunité : inflammation et marqueurs de gravité, approches vaccinales…

Ainsi, plusieurs travaux sont actuellement menés par les chercheurs du laboratoire, et devraient prochainement faire l’objet de publications dans des revues scientifiques à comité de rédaction. Certains de ces résultats sont actuellement en cours de publication pré-print. Un prochain article vous présentera notamment les résultats obtenus montrant pour la première fois le rôle extrêmement puissant des anticorps IgA pour la neutralisation du SARS-COV-2.

Références / En savoir plus

  • Toutes les dernières informations autour de la recherche sur le COVID-19 sont à retrouver sur le site de l’Inserm : inserm.fr

Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes