Infarctus cérébraux : la fermeture du foramen ovale pour prévenir la récidive

19 octobre 2017

La majorité des AVC sont des infarctus cérébraux dus à l’occlusion d’une artère cérébrale par un caillot sanguin, lui‐même conséquence de diverses maladies artérielles ou cardiaques. Cependant, dans 30 à 40% des cas, l’origine de l’infarctus cérébral ne peut être expliquée par une de ces maladies. Les résultats d'un essai clinique viennent d'être publiés dans The New England Journal of Medecine.

Pr Jean-Louis Mas

Pr Jean-Louis Mas

Les résultats, publiés dans The New England Journal of Medicine le 14 septembre 2017, d’un essai clinique, mené dans 32 sites en France et 2 sites en Allemagne par des médecins et chercheurs du Centre hospitalier Saint‐Anne, des hôpitaux de l’AP‐HP[1], de l’Inserm et de l’Université Paris Descartes, valident la fermeture du foramen ovale, un orifice entre les deux oreillettes du cœur, comme stratégie de réduction du risque de récidive d’infarctus cérébral. Au cours des 25 dernières années, les travaux conduits par le Pr Jean‐Louis Mas*, en collaboration avec de nombreux neurologues et cardiologues, ont montré que les patients victimes d’un infarctus cérébral sans cause classique identifiée, en particulier les plus jeunes d’entre eux, ont, plus souvent que des témoins sans infarctus cérébral, une anomalie cardiaque, appelée foramen ovale perméable (communication entre les deux oreillettes cardiaques).  Ce constat, confirmé par d’autres équipes dans le monde, amène à penser qu’une intervention visant à fermer cette communication pourrait permettre de prévenir les récidives d’infarctus cérébral.

Voir l'article dans The New England Journal of Medecine sur le site du Centre de Psychiatrie et Neurosciences

Voir l'article sur le site de la Fondation pour la Recherche sur les AVC

[1] Bichat, HEGP, Henri Mondor, Lariboisière, Saint‐Antoine

* Jean‐Louis Mas est Professeur de Neurologie à l’Université Paris Descartes, chef du service de Neurologie de l’hôpital Sainte‐Anne, chef de l’équipe "Accidents Vasculaires Cérébraux : 
déterminants du pronostic et apport de l'imagerie" dans l'unité de recherche Inserm 894-CPN et Président de la Fondation pour la Recherche sur les AVC.


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes