UMR 942

Unité mixte de recherche 942 - BIOCANVAS - Biomarqueurs cardiovasculaires

Directeur : Alain Cohen-Solal

Biomarqueurs et maladies cardiaques
Hôpital Lariboisière - Bâtiment Viggo Petersen
41, boulevard de la Chapelle
75475 Paris Cedex 10

Téléphone : +33 (0)1 53 21 67 60
Télécopie : +33 (0)1 53 21 67 39

Site web

Equipes de recherche

Cette structure ne possède qu'une seule équipe de recherche

Projet scientifique

L'évaluation des pathologies cardiaques, longtemps pratiquée de manière invasive (cathétérisme, exploration électrophysiologique...) devient aujourd'hui réalisable de façon non-invasive à l'aide de marqueurs physiologiques sanguins, tissulaires, fonctionnels ou d'imagerie, de plus en plus facilement accessibles.

Ces marqueurs ont des intérêts :

- Physiopathologique (meilleure compréhension des mécanismes ; implication directe dans la pathogénie ou simple marqueurs ).

- Diagnostique (permettant une prise en charge précoce et mieux adaptée).

- Pronostique (évaluation du devenir mais aussi prédiction et suivi de la réponse à un traitement médicamenteux ou instrumental.

- Thérapeutique, pouvant devenir de possibles cibles thérapeutiques.

Le thème de recherche de l'équipe qui réunit des cliniciens cardiologues, urgentistes, réanimateurs experts en insuffisance cardiaque et/ ou en maladies rythmiques, des chercheurs fondamentalistes experts du remodelage cardiaque dans les défaillances cardiaques, des pharmaciens biologistes experts dans la détection des biomarqueurs, tous en liaison avec l'Unité de Recherches Cliniques (URC) et le Centre de Ressources Biologiques (CRB) du site est de :

1. Identifier des mono ou poly-marqueurs diagnostiques et/ou prédictifs du risque évolutif (décès, insuffisance cardiaque, troubles du rythme) dans l'insuffisance cardiaque ou les troubles du rythme, testés à la fois chez l'animal et chez le patient, et étudier les voies de production ou d'action de ces marqueurs dans des modèles expérimentaux.

2. Valider ces biomarqueurs d'intérêt identifiés, et les comparer à ceux actuellement utilisés en clinique (imagerie cardiaque, épreuves physiologiques d'effort notamment), sur nos cohortes mono ou multicentriques de patients parfaitement phénotypés en insuffisance cardiaque aiguë ou chronique, ou avec troubles du rythme graves.

Ce thème de recherche met en jeu des techniques de biochimie, de physiologie, d'immunologie, d'analyse des signaux électriques, ou d'imagerie qui sont utilisées en routine par l'équipe, ou seront nouvellement acquises.

^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes